Côte d'Ivoire : commentaire de Patrick Ngouan sur le conclave de Grand Bassam

Écouter /

Patric Ngouan, Coordonnateur de la Convention de la société civile ivoirienne

En Côte d'Ivoire, le conclave entre le gouvernement et les partis d'opposition s'est achevé dimanche à Grand Bassam. Quelques jours après la signature du document final, le coordonnateur de la Convention nationale de la société civile, Patrick Ngouan, salue la tenue de ce dialogue républicain, mais déplore toutefois que la concertation n'ait pas été élargie à d'autres acteurs socio-politiques du pays.

Le conclave du dialogue républicain entre le gouvernement et l'opposition a pris fin dimanche 29 avril à Grand Bassam. Pour le Premier ministre ivoirien, Ahoussou Jeannot, cette rencontre de deux jours marque l’espoir pour la réconciliation et la paix en Côte d’ivoire. Pendant deux jours le gouvernement a discuté avec certains leaders politiques dans le cadre du dialogue républicain qui a permis d'aborder divers sujets touchant à la vie de la nation, des sujets portant sur les questions électorales, judicaires et sécuritaires.

Au lendemain de la tenue du 1er conclave entre le pouvoir et des partis de l'opposition, la Convention de la Société civile s'est félicité de ce dialogue républicain. Bien qu'elle ait constaté quelques insuffisances, elle estime que les choses vont évoluer en s'améliorant pour un climat plus apaisé.

Et le Front populaire ivoirien (FPI) a battu le rappel de ses troupes pour jouer son rôle de parti d'opposition dans le débat politique en Côte d'Ivoire. C'était le but du 3ème conclave ordinaire de ce parti qui a eu lieu dimanche 29 avril à Abidjan sur le thème « Quel FPI pour la reconquête des droits et libertés démocratiques. »

(Interview : Patrick Ngouan, Coordonnateur de la Convention nationale ivoiriennede la société civile ; propos recueillis par Thomas Makaya d'ONUCI-FM)

Classé sous Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...