Conseil de sécurité : le travail des organes subsidiaires pour la paix et la sécurité

Écouter /

Le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité s'est réuni jeudi 10 mai à New York pour suivre des exposés sur ses organes subsidiaires qui sont nécessaires pour l'exercice des fonctions du Conseil notamment en matière du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

L'Ambassadeur Peter Wittig, Représentant permanent de l'Allemagne auprès des Nations Unies, a fait une déclaration conjointe des comités des sanctions, du contre-terrorisme et des sanctions contre Al-Qaida, dans laquelle il a souligné que le terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive continuent de faire peser une menace sérieuse à la paix et à la sécurité dans le monde. Au cours du débat au Conseil, Martin Briens, qui a représenté la France à cette réunion, s'est exprimé, entre autres, sur la lutte contre Al-Qaida.

Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1267 (1999) le 15 octobre 1999 est également connu sous le nom de « Comité des sanctions contre Al-Qaida ». Ce Comité est composé des 15 membres du Conseil de sécurité et se réunit régulièrement tant officiellement qu’officieusement.

Outre la surveillance de l’application des sanctions par les États, le Comité tient à jour une liste de personnes et entités concernant Al-Qaida et autres personnes, groupes, entreprises et entités qui leur sont associés. Les États peuvent demander au Comité d’ajouter des noms à cette liste. Le Comité examine également les demandes des États de radier des noms de la liste des sanctions contre Al-Qaida, ainsi que les requêtes introduites par l’intermédiaire du Bureau de l’Ombudsman, créé par la résolution 1904 (2009).

Le Comité est l’un des trois organes de lutte contre le terrorisme créés par le Conseil de sécurité. Le Conseil se penche depuis le début des années 90 sur des questions liées au terrorisme mais, à la suite des attaques terroristes commises le 11 septembre 2001 contre les États-Unis, il a, par sa résolution 1373 (2001), créé le Comité contre le terrorisme (CCT) qui est composé des mêmes membres que le Conseil de sécurité. Dans la même résolution, il fait obligation aux États de prendre un certain nombre de mesures pour faire échec aux activités terroristes et d’ériger en infractions diverses formes d’actes terroristes. Le CCT permet d’aider plus facilement les États à se doter des moyens de lutter contre le terrorisme aux échelons national, régional et mondial.

(Extrait sonore : Martin Briens, Représentant de la France au Conseil de sécurité)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...