Conseil de sécurité : le Soudan et le Soudan du Sud doivent cesser immédiatement les hostilités

Écouter /

Martin Briens, Représentant permanent adjoint de la France auprès de l'ONU (UN Photo Rick Bajornas)

Le Conseil de sécurité a adopté ce matin, à l'unanimité la résolution 2046. Par ce texte, les quinze soulignent qu'ils attendent du Soudan et du Soudan du Sud qu'ils cessent immédiatement les hostilités et qu'ils mettent en place une zone démilitarisée le long de leur frontière commune. Les deux pays doivent aussi retirer leurs troupes de la région contestée d'Abyei et revenir rapidement à la table de négociation afin de permettre, sous trois mois, un règlement des questions pendantes de l'Accord de paix global. Une résolution qui, de l'avis du Représentant permanent adjoint de la France, Martin Briens, présente une voie claire de sortie de crise et exige des parties soudanaises de se conformer immédiatement aux demandes du Conseil.

Martin Briens a indiqué que son pays se félicite de l'adoption de la résolution 2046. Selon lui, l'Union africaine a tout mis en œuvre ces dernières semaines pour éviter une escalade du conflit actuel entre le Soudan et le Soudan du Sud, mais aussi pour permettre une reprise rapide des négociations entre les deux Etats, sous la conduite du Président Mbeki, sur les questions encore en suspens de l'accord global de paix de 2005.

Dans ce contexte, le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine a adopté, au niveau ministériel, un plan d'action de sortie de crise, qui s'adresse au Soudan, et au Soudan du Sud, et qui leur fixe des échéances claires. L'Union africaine s'est ensuite adressée à ce Conseil pour qu'il endosse ce plan, a déclaré Martin Briens.

Le diplomate français a fait valoir que tous les membres du Conseil de sécurité se sont accordés unanimement sur le fait que le Conseil de sécurité se devait de répondre à cette demande. Grâce au vote d'aujourd'hui, le plan d'action bénéficie aujourd'hui de l'autorité d'une résolution placée sous chapitre VII, comme le souhaitait l'Union africaine.

(Extrait sonore : Martin Briens, Représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...