Cambodge : l’ONU déplore la mort d’un militant écologiste et d’un gendarme

Écouter /

Rupert Colville, porte parole de l'Office du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

Le Haut Commissariat est « attristé » par les morts de Chut Wutty et In Rattana survenus au sud-ouest du Cambodge jeudi dernier. C'est ce qu'a déclaré ce mardi Rupert Colville, de l’Office du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Chut Wutty, un militant écologiste, s’efforçait de révéler l’exploitation illégale du bois et la corruption dans ce pays, alors que In Rattana était un membre de la Gendarmerie royale du Cambodge.

Les circonstances exactes de la fusillade, qui a eu lieu dans une forêt en province de Koh Kong où Chut Wutty – en compagnie de deux journalistes – recueillait des preuves de l’exploitation forestière illégale, restent floues.

Le bureau du Haut Commissariat à Phnom Penh enquête sur l’incident,. Il a dépêché une équipe dans la province deux heures après le double meurtre. L’équipe s'est rendue sur le site de la fusillade. Elle a interrogé les acteurs locaux et surveille l’autopsie des corps.

Malgré les nombreux points d’ombre qui subsistent, le Haut Commissariat craint que l’assassinat de Chut Wutty ne constitue que l’attaque la plus récente et la plus meurtrière d’une série visant des défenseurs des droits de l’homme au Cambodge

Le Haut Commissariat se félicite que les autorités aient ouvert une enquête sur la fusillade de jeudi, dont une enquête menée par l’armée. Il exhorte le gouvernement à faire en sorte qu’une enquête judiciaire indépendante soit menée rapidement.

(Mise en perspectve : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...