BIT : la transition vers l'économie verte pourrait générer jusqu'à 60 millions d'emplois

Écouter /

Le secteur de la production d'énergie renouvelable est une source d'emplois dans l'économie verte, selon le BIT. On voit ici un complexe d'éoliennes sur l'île de Jeju, en République de Corée (Photo ONU/Kibae Park)

La conversion à une économie plus respectueuse de l'environnement pourrait générer de 15 à 60 millions d'emplois supplémentaires à l'échelle mondiale au cours des vingt prochaines années et sortir des dizaines de millions de travailleurs de la pauvreté, selon un nouveau rapport conduit par l'Initiative en faveur des emplois verts.

L'étude « Vers le développement durable: Travail décent et intégration sociale dans une économie verte », rappelle que ces gains dépendront de la mise en place effective d'une série de mesures appropriées.

« Le modèle de développement actuel s'avère inefficace et non viable, pas seulement pour l'environnement, mais aussi pour les économies et les sociétés », a déclaré le Directeur général du BIT, Juan Somavía. « Nous devons de toute urgence nous orienter vers le développement durable avec un ensemble cohérent de politiques qui placent l'homme et la planète au centre ».

« La prochaine Conférence des Nations Unies Rio+20 sera un moment crucial pour s'assurer que le travail décent et l'inclusion sociale fassent partie intégrante de toute future stratégie de développement », a-t-il ajouté.

Achim Steiner, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a estimé que les conclusions du rapport « soulignent que l'économie verte pourrait permettre à des millions d'autres personnes de surmonter la pauvreté et offrir de meilleures conditions de vie à cette génération et celles à venir. » « C'est un message positif qui offre des perspectives dans un monde troublé, plein de défis, que nous relayons dans les capitales du monde entier alors que les dirigeants préparent et planifient le Sommet Rio+20 », a-t-il ajouté.

Le rapport – publié près de quatre ans après la première étude de l'Initiative en faveur des emplois verts – s'intéresse à l'impact que l'écologisation de l'économie peut avoir sur l'emploi, les revenus et le développement durable en général.

Au moins la moitié de la main-d'œuvre mondiale – l'équivalent d'1,5 milliard de personnes – sera affectée par la transition vers une économie verte. Alors que les changements se feront sentir dans l'ensemble de l'économie, huit secteurs clés devraient jouer un rôle central et être particulièrement touchés: l'agriculture, la sylviculture, la pêche, l'énergie, l'industrie manufacturière à forte intensité de ressources, le recyclage, construction et transports.

Des dizaines de millions d'emplois ont déjà été créés grâce à cette mutation.

(Extrait sonore : Peter Poschen, Directeur du Département de la création d'emplois et du développement de l'entreprise, au Bureau International du travail ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Écoutez la version intégrale de l'entrevue avec Peter Poschen, Directeur du Département de la création d'emplois et du développement de l'entreprise, au Bureau International du travail Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...