Andrei Netto : renforcer et garantir la sécurité des journalistes

Écouter /

A l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse,

Andrei Netto, correspondant à Paris du quotidien brésilen O Estado de São Paulo, arrêté et détenu en Libye en février 2011 par une milice loyale au colonel Khadafi, témoigne de son expérience. Au micro de la Radio des Nations Unies, il souligne l'importance de garantir le travail et la sécurité des journalistes et des représentants des médias lors des reportages.

De nombreuses personnalités du monde des ONG, notamment du Committee to Protect Journalists, de Reporters sans frontières (RSF) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ainsi que des agences humanitaires de l'ONU apportent leurs expertises et témoignent durant les différents événements prévus ce jeudi au Siège de l'ONU à New York, notamment la conférence-débat sur la protection des journalistes dans les conflits armés, que la France organise dans l'après-midi en partenariat avec la Grèce et l'UNESCO. Une conférence-débat à laquelle participent aussi Carolyn Cole, photographe au Los Angeles Times, et Adrees Latif (Pakistan), prix Pulitzer, photographe de l'agence Reuters.

(Extrait sonore : Andrei Netto, correspondant à Paris du quotidien brésilen O Estado de São Paulo; propos recueillis par Leda Letra)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...