UNESCO : un journaliste azerbaïdjanais lauréat du Prix de la liberté de la presse

Écouter /

Un journaliste azerbaïdjanais et militant des droits de l’homme a été désigné mardi 17 avril, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2012 par la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. « Il a été choisi par un jury international indépendant », a précisé l’UNESCO dans un communiqué de presse.

Eynulla Fatullayev, 35 ans, est l’ancien rédacteur en chef et fondateur de l’hebdomadaire populaire indépendant en langue russe « Realny Azerbaijan », l’Azerbaïdjan réel, et du quotidien en langue azérie « Gundalik Azarbaycan », le quotidien d’Azerbaïdjan. Tout au long de sa carrière, il a défendu résolument et sans relâche la liberté de la presse et la liberté d’expression.

Emprisonné en 2007, il a été libéré l’année dernière à la faveur d’une grâce présidentielle accordée à l’occasion du Jour de la République d’Azerbaïdjan, le 26 mai. Cette décision a été saluée par la communauté internationale. En juillet 2011, Eynulla Fatullayev a créé l’Union publique pour les droits de l’homme, une organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme.

Le Prix de la liberté de la presse UNESCO Guillermo Cano a été créé en 1997 par le Conseil exécutif de l’UNESCO. Il est décerné chaque année à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai.

Ce Prix a pour vocation de distinguer le travail d’une personne ou d’une organisation s’employant à défendre ou à promouvoir la liberté d’expression où que ce soit dans le monde, surtout si cette activité l’a amenée à mettre sa vie en danger. Les candidats sont proposés par les Etats membres de l’UNESCO et des organisations régionales ou internationales qui défendent et promeuvent la liberté d’expression.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...