Tour d'horizon humanitaire : une semaine chargée en mouvements de populations

Écouter /

Réfugiés maliens fuient au Niger en quête de sécurité

Tour d’horizon humanitaire d'une semaine chargée en mouvements de populations : populations déplacées en grand nombre dans le nord du Mali; insécurité alimentaire dans la région du Sahel, urgence humanitaire au Soudan du Sud et déplacés au nord-ouest du Pakistan.

Au Mali les humanitaires sont extrêmement inquiets du sort des personnes déplacées dans le nord du pays ou la situation sécuritaire demeure préoccupante depuis le coup d'Etat dans la capitale, Bamako, le 22 avril dernier et une rébellion armée dans le nord il y a environ deux semaines. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées au nord du pays où il y a très peu d'aide humanitaire ; la plupart des agences humanitaires ayant suspendu leurs opérations dans la région.

Il y a également une inquiétude croissante quant à la violence basée sur le genre après que plusieurs attaques sur des femmes aient été rapportées la semaine dernière.

Enfin le HCR rapporte, qu'en plus des populations qui ont été déplacées à l'intérieur du pays, plus de 128 000 réfugiés maliens ont fui en Mauritanie, au Burkina Faso, au Niger, au Togo, en Algérie et en Guinée en raison de la détérioration de la situation politique et sécuritaire.

Au-delà du Mali, la crise humanitaire ne cesse de croître dans toute la région du Sahel où la sécurité alimentaire fait défaut. Les agences humanitaires de l’ONU ont lancé cette semaine un appel urgent à la communauté internationale pour apporter des fonds supplémentaires destinés aux millions de personnes affectées par l’insécurité alimentaire dans la région du Sahel. Une situation qui résulte d’une combinaison de plusieurs facteurs dont la sécheresse, l’insécurité alimentaire, le manque d’eau, la dégradation environnementale et les conflits. Ce sont surtout les années de sécheresse consécutives qui ont eu un impact négatif sur les récoltes et sur les élevages de bétail. Environ 8,8 millions de personnes sont touchées par cette crise.

Les conflits n'épargnent pas non plus l`Afrique de l'Est où les violences continuent de faire rage entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Des combats qui ne cessent de secouer les deux pays. Jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU a exigé l’arrêt complet des hostilités entre le Soudan et le Soudan du Sud et a demandé que les deux parties ramènent leurs forces à 10 kilomètres de la frontière nord/sud. Évidemment cette résurgence de la violence a eu depuis plusieurs mois un impact négatif sur les mouvements de population, ont parle de plus plus de 400 000 personnes dont 250 000 sont en état d'insécurité alimentaire urgente”.

Au Nord-ouest du Pakistan se sont 181 000 personnes qui ont été déplacées par les combats. Parmi eux on compte 81 000 déplacés par les combats seulement pendant les 14 derniers jours. Ils ont été déplacés par les récents combats entre les troupes pakistanaises et les talibans dans la zone tribale du nord-ouest du pays. Le HCR lui enregistre tous les jours plus de 10 nouveaux arrivés.

Cette agence, à elle seule a distribué plus de 37 000 kits d’aide humanitaire aux déplacés et plus de 4 000 tentes dans le camp de Jalozai.

(Dossier préparé pa Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...