Syrie: Annan demande l’accès des humanitaires et envisage des observateurs

Écouter /
Manifestations en Syrie

Le porte-parole de l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, Ahmad Fawzi, a annoncé vendredi à Genève que le Conseil de sécurité de l’ONU va discuter ce matin du vote d’une résolution autorisant l’envoi d’une équipe d’avance d’observateurs en Syrie. Mais selon Ahmad Fawzi, la Syrie doit également permettre l'accès des humanitaires ». L'équipe de Kofi Annan juge d'ailleurs le « cessez-le-feu », entré en vigueur hier jeudi de « relativement respecté » jusqu’à présent.

« Kofi Annan est conscient que nous n’avons pas une situation parfaite dans le pays en ce moment.  Il y a des détenus qui doivent être libérés, mais aussi un accès pour les humanitaires », a déclaré Ahmad Fawzi, rappelant que plus d’un million de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Syrie selon l’ONU.

Mais l'urgence c'est d’envoyer le plus rapidement possible des observateurs internationaux en Syrie pour surveiller son application. Le projet de résolution qui doit être discuté vendredi au Conseil de sécurité prévoit l’envoi d’une équipe avancée « dès que possible » de « 10 à 12 personnes ».

Le porte-parole a expliqué que si le cessez-le-feu venait à se transformer en une réelle cessation des hostilités, alors le Conseil pourrait autoriser une mission complète. « La mission complète comptera 250 membres, appelons les des observateurs », a-t-il indiqué, précisant qu’il pourrait s’agir de troupes qui sont déjà présentes dans la région et qui pourraient donc être déployées « rapidement » car elles se tenaient prêtes à intervenir. Il a aussi expliqué que ces troupes étaient de nationalités qui satisfont les autorités syriennes, soit d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique.

Ahmad Fawzi a expliqué que la cessation des hostilités ne constitue que le deuxième point du plan en six points de Kofi Annan. La liberté d’expression, de manifestation, la libération de prisonniers et l’accès des humanitaires sont également des composantes du plan. Concernant le libre accès de la presse en Syrie, le porte-parole a dit que 54 visas avaient été attribués ces derniers jours à des journalistes.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...