Sommet sur l'énergie durable: Ban Ki-Moon exhorte l'Union européenne à s'engager‎

Écouter /

Ban Ki-moon et Le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso, lors du Sommet sur l'«Énergie durable» (Photo : C. Européenne)

Ouverture ce lundi 16 avril à Bruxelles d'un sommet européen sur «l’énergie durable pour tous » en présence du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon et du Président de la Commission européenne José Manuel Barroso. Ce sommet réunit plus de 700 personnes dont des représentants de pays en développement, de l’industrie et de la société civile.  A l'ouverture de cette réunion avec les responsables européens du développement, Ban Ki-moon a exhorté l'Union européenne (UE) à s'engager pour développer l’accès à l’énergie dans le monde.

Le Secrétaire général des Nations unies a appelé l’UE à « faire preuve de leadership politique pour développer l’accès à l’énergie dans les pays en développement, dans le but de parvenir à un accès universel à l’énergie d’ici 2030 ». L’ONU souhaite aussi doubler la part des énergies renouvelables et doubler le taux d’amélioration de l’efficacité énergétique dans le monde d’ici 2030.

Ces objectifs sont « réalisables si vous faites preuve de leadership politique », a plaidé le Chef de l'ONU devant les ministres européens du Développement et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

De son côté, le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé le déblocage de 50 millions d’euros sur deux ans pour aider les pays qui le souhaitent à bénéficier d’expertise sur le terrain pour développer l’accès à l’énergie.

Cette aide fait partie des mesures prises par la Commission européenne pour soutenir les objectifs fixés par l’ONU pour offrir d’ici 2030 un accès à l’énergie à 500 millions de personnes supplémentaires dans les pays en voie de développement.

Rio+20 se tiendra vingt ans après le premier sommet de la Terre à Rio, avec comme objectif d’élaborer un plan d’action pour le développement durable de la planète.

« Ce n’est pas une question de charité, il s’agit de faire les choses qu’il faut », a souligné Ban Ki-moon. Selon le Secrétaire général de l'ONU, « nous devons repenser les solutions énergétiques conventionnelles », dans le contexte d’un réchauffement climatique global notamment.

Une personne sur cinq n’a pas accès à l’électricité et près de trois milliards d’individus -soit plus de 40% des habitants de la planète- font la cuisine et chauffent leur logement avec des foyers ouverts ou des fourneaux fonctionnant au charbon ou avec des biomasses (bois, déjections animales, résidus agricoles).

Le sommet de Bruxelles vise à préparer la Conférence des Nations unies sur le Développement durable (Rio+20) au Brésil en juin 2012 et aider à définir la voie à suivre pour la contribution de l’UE à l’initiative «Énergie durable pour tous». L’objectif est d'arriver à connecter plus de 500 millions d’êtres humains à l’énergie durable d’ici 2030.

La conférence vise à mobiliser les efforts de tous afin de promouvoir la croissance dans les pays en développement à travers l’accès à l’énergie durable. Elle entend mettre également l’accent sur le genre et sur l’accès des femmes à l’énergie durable.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...