RDC : interdire l'exploitation pétrolière dans le parc de Virunga

Écouter /

Le Parc national des Virunga abrite des éléphants, des buffes mais aussi environ deux cents spécimens de gorilles des montagnes

Menace de prospection et donc d’exploitation du pétrole dans le parc des Virunga, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Ce parc, créé en 1925, véritable réservoir de biodiversité et patrimoine mondial de l’UNESCO, est réhabilitée après les dévastations dues aux guerres dans les provinces du Kivu. Ces travaux de réhabilitation sont financés notamment par l’UNESCO, l'Union européenne et l’ONG « Africa Conservation fund » en collaboration avec le gouvernement congolais.

René NGONGO est congolais. il est né dans la région et a grandi dans la région de Virunga. Il est aujourd’hui Vice-président d’une ONG écologiste en RDC et consultant pour Greenpeace. Et il dénonce les effets pervers d’une exploitation pétrolière pour la population, et pour cet environnement exceptionnel. Tout cela au mépris des lois congolaises et des conventions internationales ratifiées par la RDC.

Un paradoxe puisqu’un an après avoir suspendu les autorisations d’exploration délivrées en 2007, le même gouvernement autorise à nouveau un consortium pétrolier à explorer par voie aérienne la zone du Bloc 5 du Rift ALbertin, situé au cœur du parc. Ce consortium pétrolier regroupe les sociétés Dominion Petroleum, Soco International et pour 15% la Cohydro, la société nationale congolaise des hydrocarbures.

(Extrait sonore : René NGONGO, Vice-président d’une ONG écologiste en RDC et consultant pour Greenpeace ; propos recueillis par Simone Reumont de la RTBF, Radio partenaire de la Radio des Nations Unies)

Classé sous Environnement, Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...