ONU : lutter contre la LRA n'est pas un choix

Écouter /

Joseph Kony, leader de la LRA, avec ses lieutenants (Photo :Myriam Asmani/MONUSCO)

Depuis le début de l’année, plus de 4 200 personnes ont été déplacées en raison des menaces que font peser les activites de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) dans la Province orientale, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Ce groupe armé ougandais qui a été formé dans les années 80, est chapeauté par Joseph Kony. Il a commencé à sévir dans les pays voisins en 2002, notamment en RDC, en République centraficaine (RCA) et au Sud du Soudan, devenu depuis le Soudan du Sud. Parmi ses tactiques, figurent le recrutement forcé, notamment d’enfants, le viol, l’esclavage sexuel, sans oublier les tueries et les mutilations.

Pour l’ONU, il est essentiel de lutter contre Joseph Kony et les membres de son groupe. Pour ce faire l’Organisation enquête non seulement sur les exactions commises par la LRA, par le biais de la Cour pénale internationale (CPI), afin de tenter de traduire les responsables en justice, mais elle appuie des efforts sur terrain à travers ses missions dans la région ainsi que les efforts des organisations régionales.

Matthew Brubacher travaille au sein de la Section de Désarmement, Démobilisation, Rapatriement, Réintégration et Réinsertion (DDRRR) de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). Depuis neuf ans, il lutte contre la LRA au sein de l’ONU, à travers la CPI, et la MONUSCO.

Pour lui, même si les effectifs sont insuffisants pour venir à bout de la LRA, il faut continuer de combattre ce groupe avec les moyens existants, au risque, sinon, de voir ce groupe reprendre de la vigueur et de multiplier ses exactions.

Matthew Brubacher s'efforce surtout d’encourager les soldats à abandonner la LRA, et à les aider à se réinsérer après leur défection.

Au micro de la Radio des Nations Unies, Matthew Brubacher revient sur les efforts de l’ONU ainsi que sur son propre parcours.

(Interview : Matthew Brubacher, Section de Désarmement, Démobilisation, Rapatriement, Réintégration et Réinsertion (DDRRR) de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO); propos recueillis par Cristina Silveiro.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...