ONU : hommage à la place du jazz dans le patrimoine culturel mondial

Écouter /

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, et l’Ambassadeur de bonne volonté, Herbie Hancock, ont donné vendredi à Paris le coup d’envoi de la première Journée internationale du jazz, qui est officiellement célébrée le 30 avril.

« Tout au long de son histoire, le jazz a été un moteur de transformations sociales positives et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé la Journée internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées dans l’esclavage, cette musique a fait entendre sa voix passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes les cultures », a dit Mme Bokova dans un message à l’occasion de cette Journée.

Une soirée spéciale co-organisée par la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, l’Ambassadrice américaine à l’ONU Susan Rice, et l’Ambassadeur de bonne volonté Herbie Hancock, se tiendra lundi 30 avril dans la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York et proposera des spectacles avec Angelique Kidjo, Wynton Marsalis, Hugh Masekela, Shankar Mahadevan, et beaucoup d’autres.

Scott Aiges Directeur des Programmes et de la communication pour la Fondation et le patrimoine du Jazz à la Nouvelle Orléans souligne l'importance de cette journée.

(Extrait sonore : Scott Aiges Directeur des Programmes et de la communication pour la Fondation et le patrimoine du Jazz à la Nouvelle Orléans; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...