Navi Pillay : la condamnation de Charles Taylor est hautement significative

Écouter /

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, s’est félicitée du jugement rendu jeudi par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone dans le procès de Charles Taylor, et a déclaré que le verdict de culpabilité contre l'ancien président libérien pour planification, complicité de crimes de guerre et crimes contre l’humanité marque un jalon important dans le développement de la justice internationale.

“Il est important de reconnaître que Charles Taylor peut faire appel du verdict, et que sa culpabilité n’est pas entièrement établie jusqu’à la fin du processus judiciaire», a déclaré Navi Pillay. «Néanmoins, quel que soit le résultat final, c’est sans doute un moment historique dans le développement de la justice internationale. Un ancien président, qui, a exercé une influence immense dans un pays voisin où pendant des années des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, mutilées, violées, déplacées à plusieurs reprises et volées, a été arrêté, jugé dans le cadre d'une procédure internationale équitable et approfondie. Il est maintenant reconnu coupable de crimes très graves. “

“Cette décision a une portée immense et cela constitue un sérieux avertissement à d’autres chefs d’Etat qui commettent des crimes similaires, ou envisagent de le faire,” dit-elle. “C’est la première fois depuis Nuremberg qu'un tribunal international prononce un verdict dans le procès d’un ancien chef d’Etat.”

La Haut Commissaire a noté que les dirigeants d’autres pays – à savoir Laurent Gbagbo et Radovan Karadžić – ont également été accusés de violations du droit international et sont soit déjà jugés ou le seront bientôt. Le président Omar al-Bashir du Soudan a également été inculpé. Et les procédures internationales contre Slobodan Milošević et Mouammar Kadhafi étaient déjà engagées au moment de leur décès.

“Les jours où les tyrans et des meurtriers de masse pouvaient, même après avoir été renversés, se retirer et se réfugier impunément dans un autre pays sont révolus”, a déclaré Navi Pillay.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...