Myanmar : un air de démocratie

Écouter /

Ayng San Sun Kyi présidente de la Ligue nationale pour la démocratie (LND)

Aung San Suu Kyi présidente de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), a remporté un siège parlementaire à la Chambre des représentants lors des élections législatives partielles du 1er avril.

Elle a obtenu 75% des voix dans la circonscription où elle était en lice.

Malgré le fait que le scrutin aurait été entaché d'irrégularités, de nombreuses réformes ont été entreprises au Myanmar depuis l'arrivée du nouveau gouvernement; un changement qu'on n'aurait jamais imaginé il y a un peu plus d'un an.

Selon Vijay Nambiar, Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Myanmar, le nouveau gouvernement a adopté des mesures de réformes énergiques et d'importants membres de l'échiquier politique, dont Aung San Suu Kyi, y ont vu un mouvement dans la bonne direction. Ils étaient prêts à travailler dans ce contexte.

Vijay Nambiar estime que cette approche du nouveau gouvernement a donné une certaine crédibilité aux autorités.

De nombreuses réformes ont été entreprises plus tôt, de manière à trouver des solutions aux problèmes profonds auxquels le pays fait face. « Je pense que la détermination au sein même du gouvernement a été le premier catalyseur de ces changements et que les paroles et les actions du président ont eu plus de crédibilité, en particulier après la rencontre avec Aung San Suu Kyi », a–t-il déclaré au micro de la Radio de l'ONU.

(Extrait sonore Vijay Nambiar, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Myanmar; propos recueillis par Maha Fayek)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...