Moyen-Orient : le Quartette exhorte à nouveau à des pourparlers directs

Écouter /

A l’issue d’une réunion à Washington mercredi, le Quartette sur le Moyen-Orient, qui comprend les Nations Unies, l’Union européenne, la Russie et les Etats-Unis, a réitéré son appel à une reprise des pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens pour trouver une issue au conflit qui les oppose.

Dans une déclaration à la presse, le Quartette « a salué les projets de dialogue entre les parties et a discuté des moyens de soutenir ces efforts ».

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le Ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov, la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, et la Haute représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité, Catherine Ashton, ont participé à cette réunion. Le Représentant du Quartette, Tony Blair, et le Ministre jordanien des affaires étrangères, Nasser Judeh, les ont rejoints. Nasser Judeh a informé le Quartette des efforts jordaniens pour un dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

Dans sa déclaration, le Quartette a également souligné la nécessité de poursuivre le soutien international aux efforts de l’Autorité palestinienne pour mettre en place les institutions d’un futur Etat, et notamment de garantir la contribution de 1,1 milliard de dollars pour répondre aux besoins financiers de l’Autorité palestinienne en 2012. Le Quartette a salué les efforts des parties à résoudre leurs différends concernant les revenus fiscaux et douaniers et a appelé à un règlement de cette question dès que possible.

Notant les progrès significatifs réalisés par l’Autorité palestinienne en Cisjordanie en matière de sécurité, le Quartette l’a appelé à poursuivre ses efforts pour améliorer le maintien de l’ordre et a souligné la nécessité de continuer à assister l’Autorité palestinienne à bâtir ses capacités en matière de maintien de l’ordre. Le Quatuor a aussi exprimé sa préoccupation concernant la violence des colons israéliens en Cisjordanie et a appelé Israël à prendre des mesures, notamment à traduire en justice les auteurs de tels actes.

Le Quartette a condamné les attaques de roquettes en provenance de Gaza et a souligné que les deux peuples avaient besoin de calme et de sécurité. Il a également estimé qu’il était important de continuer à répondre aux besoins des habitants de Gaza.

Le Quartette a enfin exprimé son inquiétude concernant les mesures unilatérales et provocatrices par les Israéliens et les Palestiniens, notamment l’activité de colonisation. Il a appelé à se focaliser « sur les efforts positifs qui peuvent renforcer et améliorer le climat pour une reprise des négociations directes sur la base de la déclaration du Quartette du 23 septembre. »

Le 23 septembre 2011, le Quartette avait adopté une déclaration le jour où le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait remis au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies.

Dans cette déclaration du 23 septembre, le Quartette appelait les Israéliens et les Palestiniens « à surmonter les obstacles actuels et à reprendre les négociations directes bilatérales sans délai et sans conditions ». Il souhaitait que les deux parties s’engagent à arriver à un accord d’ici la fin 2012.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...