Méningite: plus de 740 morts dans onze pays d’Afrique et le Burkina Faso très affecté

Écouter /

Un médecin vaccinant un patient en Afrique.

Plus de 740 personnes sont mortes de méningite depuis janvier dans onze pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre affectés par cette maladie, dont le Burkina Faso et le Tchad. Selon le dernier bulletin humanitaire publié hier par le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires à Dakar, plus de 8600 personnes ont été affectées par la méningite au 1er avril. Le Burkina Faso reste le pays le plus affecté par l'épidémie.

Le Burkina Faso est considéré comme le premier foyer épidémique en Afrique de l’Ouest et du Centre, avec 375 décès et plus de 3600 cas ont ainsi recensés depuis le début de l’année. Ouagadougou comptait au 1er avril huit districts en épidémie, alors que onze autres étaient en alerte.  C'est essentiellement l'ouest du pays, à la frontière avec le Mali, qui est affecté, et dans une moindre mesure la zone frontalière avec le Ghana, le Togo et le Bénin. Dans ces quatre pays, la létalité restait supérieure à 10% fin mars

Le second foyer de la méningite se trouve au Tchad avec plus de 2.130 cas et 102 décès au 1er avril. Sept districts encore en épidémie et trois en alerte au Tchad.

Au total, ce sont près de 749 personnes qui sont mortes de méningite depuis janvier dans onze pays de la ceinture africaine de la méningite, qui s’étend en Afrique subsaharienne du Sénégal à l’ouest jusqu’à l’Ethiopie à l’est. Plus de 8.667 personnes ont ainsi été affecté, soit une létalité de 8,64 %.

Le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires note une tendance à la hausse au Burkina Faso, au Bénin et au Tchad. Toutefois une baisse de la méningite s'est amorcée au Togo, en Côte d'Ivoire, en République centrafricaine, au Ghana et au Mali.

Les germes en cause sont différents dans les deux pays. Au Burkina Faso, c'est le germe

NmW135 qui est en cause. Dans ce pays qui a bénéficié en 2010/2011 de l'introduction du vaccin préventif MedAfriVac contre le germe NmA, ce dernier est totalement absent. C'est en revanche le NmA qui est en cause au Tchad, où le vaccin MedAfriVac va être utilisé à titre réactif. « On reste heureusement très loin de l'épidémie de 2009 », lit-on dans le dernier bulletin humanitaire d'OCHA consacré à la situation humanitaire en Afrique de l'Ouest et du Centre.

La méningite provoque une inflammation de l’enveloppe du cerveau et touche principalement les enfants et les jeunes adultes. Elle peut causer de graves lésions cérébrales et se révèle mortelle dans 50% des cas si elle n’est pas traitée.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...