Mali : plus de 200.000 déplacés et réfugiés à cause des combats au Nord

Écouter /

Une réfugiée malienne et son bébé sous leur abri de fortune à Gaoudel, dans le district d'Ayorou au nord du Niger (Photo : HCR/H.Caux).

Plus de 200.000 personnes ont fui les combats au nord du Mali et cherché refuge ailleurs dans le pays ou les Etats limitrophes notamment en Mauritanie, au Niger, au Burkina Faso et en Algérie. Sur ce chiffre de 200 000, près de 107.000 personnes se sont déplacées à l’intérieur du Mali. Mais les humanitaires redoutent un afflux de réfugiés avec la prise par les rebelles touaregs des villes de Kidal, Gao et Tombouctou.

Selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), près de 2.000 personnes ont fui au Burkina Faso et en Mauritanie au cours des cinq derniers jours en raison de l’insécurité. La semaine dernière, le HCR a constaté une moyenne des arrivées au Burkina Faso et en Mauritanie, de 400 réfugiés maliens par jour.

Le HCR relève que le « nord du Mali est devenue une région de plus en plus dangereuse en raison de la prolifération de groupes armés ». L’offensive des Touareg a commencé en janvier et s’est amplifiée depuis.

Les réfugiés ont d'ailleurs indiqué au personnel du HCR que des hommes armés ont volé les voitures, l’argent et les biens de ceux qui ont fui au Burkina Gaso.

Selon les derniers chiffres disponibles du HCR, 23.000 Maliens se sont réfugiés au Burkina Faso, 46.000 en Mauritanie et 25.000 au Niger.

Le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA)a indiqué pour sa part ne disposer que de chiffres datant du 30 mars, selon lesquels 212.000 personnes avaient été déplacées suite aux combats au Mali. Selon OCHA, il se pose toujours un problème d'accès humanitaire au nord du Mali et la situation humanitaire des populations déplacées se dégrade de plus en plus faute d'assistance. Outre les besoins en eau, abri, assainissement, santé et nourriture, il existe un besoin de protection surtout pour les personnes localisées à proximité des zones de combat.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...