Mali : le PAM suspend temporairement ses opérations au Nord

Écouter /

Ces déplacés maliens s'étaient réfugiés à Gao après avoir fui les combats à Menaka. Avec la détérioration de la situation à Gao et tout le nord Mali, les humanitaires redoutent le pire (Photo : PAM/ D. Guirou)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) suspend jusqu'à nouvel ordre ses opérations au nord du Mali où la situation est de plus en plus préoccupante. Plusieurs zones du nord du pays sont désormais sous contrôle des rebelles islamistes d'Ansar Dine et des groupes touaregs du MNLA, le Mouvement de libération de l’Azawad. Ces prises de Tombouctou, de Kidal et de Gao sont généralement suivies par des scènes de pillages des bâtiments publics. Des pillages qui n'ont pas épargné les entrepôts du Programme alimentaire mondial à Tombouctou.

En raison de cette détérioration de la situation politique et sécuritaire au Mali, le PAM a décidé de revoir son dispositif dans ces villes sous contrôle de la rébellion. Selon le porte-parole du PAM, les opérations ont été temporairement suspendues mais elles reprendront dès que la situation sécuritaire le permettra. Les régions concernées par cette suspension temporaire sont celles de Mopti, Kidal, Gao et Tombouctou. « Nous avons constaté le pillage et la mise à sac des bureaux et des dépôts du PAM à Kidal, Gao et Tombouctou », fait remarquer Elisabeth Byrs.

Le porte-parole du PAM note qu'en raison de la suspension de ses activités au nord du Mali, « le personnel du PAM reste à la maison jusqu'à nouvel ordre et espère reprendre les opérations le plus rapidement possible ». En attendant, « le PAM surveille avec attention la détérioration de la situation au Mali. Le PAM est également extrêmement préoccupé par les besoins des populations, notamment au nord du pays ».

Toutefois, le PAM poursuit ses opérations au sud-ouest du Mali, notamment à Ségou et Bamako. Ces villes accueillent des milliers de déplacés internes. Or ces déplacements massifs interviennent alors que le Mali, à l'instar des autres pays du Sahel, fait déjà face à d'importants déficits de production alimentaire combinés à une forte augmentation des prix des denrées alimentaires.   L'opération du PAM dans le sud-ouest du Mali comporte deux volets : la prévention de la malnutrition aiguë chez les enfants de 6 à 59 mois et la distribution ciblée et gratuite de vivres aux personnes déplacées et vulnérables.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...