Mali : Ban Ki-moon pour une solution pacifique à la crise

Écouter /

Les efforts diplomatiques pour résoudre la crise actuelle au Mali se multiplient. Mercredi 4 avril, le Conseil de sécurité a condamné fermement une fois de plus le coup d'état du 22 mars dans ce pays et a réitéré son appel en faveur du rétablissement immédiat de l'ordre constitutionnel et du Gouvernement démocratiquement élu ainsi que la poursuite du processus électoral. Jeudi 5 avril, le Secrétaire général des Nations Unies a appuyer cette position du Conseil et a demandé aux rebelles qui mènent des attaques et s'emparent de territoires au nord du Mali de mettre fin à la violence et de s'engager dans la recherche d'une solution pacifique par le biais du dialogue politique.

Ban Ki-moon a poursuivi ses échanges avec des dirigeants régionaux et d'autres acteurs concernés sur la situation au Mali. Ban Ki-moon s'est entretenu avec les Présidents de la Mauritanie et du Niger, le Ministre des Affaires étrangères de l'Algérie, ainsi qu'avec le Président Ouattara de la Côte d'Ivoire en sa qualité de Président en exercice de la CEDEAO, le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso, Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, et avec Jean Ping, le Président de la Commission de l'Union africaine.

De son côté, l'Ambassadeur Oumar Daou, le Représentant permanent du Mali auprès de l'ONU a demandé le 4 avril aux membres du Conseil de sécurité d'aider son pays à sortir de la crise actuelle. Et au delà du Mali, les Nations Unies sont préoccupées par la menace croissante du terrorisme au Sahel qui contribue à la déstabilisation de la région.

(Mise en perspective de Jean-Pierre Amisi Ramazani avec un extrait sonore de l'Ambassadeur Oumar Daou, Représentant permanent du Mali auprès des Nations Unies)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...