Kofi Annan, au chevet des réfugiés syriens en Turquie.

Écouter /

Kofi Annan, Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes pour la Syrie

Kofi Annan après avoir visité un camp de réfugiés dans la province de Hataye en Turquie se dit davantage choqué par l'ampleur de ce drame humain.

Aujourd’hui, j’ai vu moi-même encore une autre conséquence tragique de la crise syrienne, dit Kofi Annan ; le déplacement de nombreuses femmes et enfants à partir de leurs maisons, près de 25.000 personnes, 6.000 d’entre eux au cours des cinq derniers jours seulement – ont fui les combats à travers la frontière de la Turquie.

Leurs histoires étaient déchirantes et j’ai été touché par leur courage, leur force et leur patience. Nous devons travailler à créer les conditions pour qu’ils puissent retourner dans leurs foyers le plus tôt possible.

Kofi Annan estime d'ailleurs qu'Il n’y a plus de temps à perdre. Il faut dit-il faire davantage pression pour mettre fin à l’effusion de sang avant que la Syrie ne plonge dans l’abîme.

L'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe doit ensuite se rendre en Iran pour obtenir le soutien de Téhéran à son plan de paix.

Ce plan a été accepté le 2 avril par la Syrie et entériné par le Conseil de sécurité de l'ONU 3 jours plus tard.

Mais dimanche, Damas a affirmé qu'il ne retirerait pas ses troupes comme prévu ce mardi, s'il n'avait pas les "garanties écrites" des combattants rebelles.

Mise en perspective de Maha Fayek

Écouter /
Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...