Istanbul : Ban Ki-moon exhorte les pays Amis de la Syrie à appuyer les efforts de l'ONU pour mettre fin à la crise

Écouter /

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU a exhorté les pays Amis de la Syrie, réunis ce week-end à Istanbul, en Turquie, à soutenir les efforts déployés par l’Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes pour mettre fin à la crise, qui en un an a tué plus de 8.000 civils Syriens.

Ban Ki-Moon a lancé un appel aux participants à rallier les efforts de l'ONU visant à faciliter une transition politique syrienne dirigée vers un système pluriel, politique démocratique, dans lequel les citoyens sont égaux indépendamment de leurs affiliations, de leurs les ethnies ou de leurs convictions. “Plus le message collectif que vous enverrez sera fort et clair le message, meilleure sera la chance que nous puissions commencer à inverser la dynamique inquiétante de cette crise.”

Ban Ki-moon a noté que beaucoup de progrès diplomatiques ont été accomplis depuis la première réunion des Amis de la Syrie tenue à Tunis, le 24 Février, avec le ralliement des États Membres aux efforts de l’Envoyé spécial conjoint de l’ONU et la Ligue des États arabes, Kofi Annan.

Toutefois, Ban Ki-moon fait remarquer que la situation sur le terrain a continué de se détériorer, même après que les autorités syriennes ont accepté mardi dernier les propositions de Kofi Annan pour mettre fin à la crise. Le Secrétaire général a souligné la nécessité pour le gouvernement de mettre en œuvre le plan immédiatement.

Le plan en six points proposé par Kofi Annan, qui a été présenté lors de sa visite à Damas le mois dernier, vise à arrêter la violence et les assassinats, donner accès aux agences humanitaires, libérer les détenus et relancer un dialogue politique inclusif.

“Permettez-moi de souligner: ces propositions ne sont pas une liste de toutes les étapes par lesquelles le gouvernement syrien a besoin de passer pour que cette crise soit résolue et une solution politique trouvée. Ce sont les mesures que le président syrien a besoin de prendre aujourd’hui pour désamorcer la crise et envoyer un signal clair qu’il est prêt à changer de cap », a déclaré Ban Ki-moon dans son allocution lue par le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Lynn Pascoe.

Le Secrétaire général a aussi observé que l’ONU se concentre sur le traitement de la situation humanitaire dans le pays, en évaluant les besoins de la population et la préparation de l’aide. “Un premier convoi transportant de l’aide pour 2.000 familles déplacées est parti de Damas en direction de Tartous, et d'autres opérations d'assistance sont prêtes à être lancées. Compte tenu de l’ampleur des besoins identifiés, la capacité de la communauté humanitaire dans le pays devront être augmenté de manière significative dans les prochaines semaines », a-t-il dit.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...