Inde : Ban Ki-moon salue les progrès accomplis et appelle à un développement inclusif

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon (à gauche) avec le Secrétaire général de la Croix rouge indienne Satya Paul Agarwal. (Photo ONU/Mark Garten)

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué vendredi le développement économique de l'Inde et a appelé le pays à consolider ces fondations pour la mise en œuvre des politiques qui réduisent les inégalités au sein de la société en tenant compte des facteurs environnementaux et sociaux.

« La croissance ne suffit pas. Le monde a besoin de croissance inclusive qui réduit les inégalités, une croissance qui intègre le développement économique, social et environnemental au lieu de la croissance qui oppose ces objectifs les uns aux autres », a déclaré Ban Ki-moon dans son allocution à l'Université Jami Millia Islamia University, de New Delhi.

Ban Ki-moon a noté que l'Inde, en tant que l'une des plus grandes économies du monde, a un rôle clé à jouer lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20), au Brésil en juin, où des questions telles que la sécurité alimentaire et l'accès universel à l'eau seront à l'ordre du jour.

En particulier, Ban Ki-moon a souligné que Rio +20 offrira une occasion d'avancer sur l'objectif visant à parvenir à l'énergie durable pour tous, une préoccupation essentielle dans un pays où 55% de la population rurale n'a pas d'électricité. « Nous ne pouvons pas alimenter une économie du 21ème siècle, sans l'énergie durable, c'est pourquoi je fais de l'énergie durable un axe majeur, » a-t-il dit.

Ban Ki-moon a souligné que les partenariats novateurs entre les différents secteurs de l'Inde et avec d'autres pays seront un élément essentiel pour parvenir à un développement inclusif et répondre à certains de ses besoins les plus pressants, concernant l'amélioration de la santé des femmes et des enfants.

« Chaque semaine, plus de 1 000 mères indiennes meurent au cours de leur grossesse ou leur d'un accouchement. Toutes les vingt secondes, un enfant indien de moins de cinq ans meurt d'une cause en grande partie évitable », a déclaré Ban Ki-moon. « C'est l'un des défis de développement les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés partout dans le monde.”

Le Secrétaire général a également salué le multiculturalisme de l'Inde comme un exemple de la façon dont diverses cultures, religions et langues peuvent se réunir et non seulement contribuer à se tolérer et à comprendre l'autre, mais collaborer sur une base quotidienne.

Lors de sa visite, Ban Ki-moon a rencontré le Premier Ministre Manmohan Singh, avec qui il a discuté du rôle de l'Inde dans la région, ainsi que des derniers développements relatifs à la paix et la sécurité en Syrie. Ils ont également parlé de la relation entre l'Inde et le Pakistan ainsi que des moyens pour faire avancer la démocratie au Myanmar, avant la visite que doit effectuer dimanche le Secrétaire général.

Ban Ki-moon a remercié le Premier Ministre Manmohan Singh pour la contribution extraordinaire de l'Inde aux efforts de paix dans le monde, ainsi que de sa contribution au Fonds des Nations Unies pour la démocratie. L'Inde est le troisième contributeur mondial aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, et le deuxième contributeur au Fonds.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...