Génocide du Rwanda : l'ONU commémore le 18ème anniversaire

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rendu hommage mercredi aux victimes du génocide au Rwanda en soulignant que la seule façon d’empêcher que de telles atrocités se reproduisent est de tirer les leçons de l’histoire.

« Le Rwanda a tiré les leçons de la terrible tragédie de 1994, et le monde aussi », a déclaré Ban Ki-moon dans un message vidéo diffusé lors d’une cérémonie au Siège de l’ONU mercredi soir pour marquer le 18ème anniversaire du génocide. « Le Rwanda fait des progrès vers l’édification d’une société plus pacifique et plus juste. La communauté internationale s’emploie à faire en sorte que de telles tragédies ne se reproduisent jamais », a-t-il ajouté.

Plus de 800.000 personnes appartenant à l’ethnie Tutsi et des Hutus modérés ont été tués en 1994 pendant trois mois de carnage qui ont suivi la mort du Président de l’époque Juvénal Habyarimana.

Dans son message, le Secrétaire général a souligné les efforts de la communauté internationale pour renforcer les mécanismes de prévention des conflits, la médiation et pour de défendre la responsabilité de protéger.

« Le Tribunal pénal international pour le Rwanda, qui a prononcé les premiers verdicts jamais émis par une juridiction internationale sur le crime de génocide, continue de rendre la justice et d’établir les responsabilités. La Cour pénale internationale est quant à elle devenue un instrument de dissuasion efficace contre ceux qui auraient l’intention de commettre des crimes graves », a rappelé Ban Ki-moon.

« À tous ceux qui, de par le monde, s’obstinent à réprimer leurs concitoyens réclamant la dignité et la liberté, notre message est clair : justice sera faite. L’impunité doit devenir un vestige du passé », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a souligné que les génocides relèvent d’une responsabilité collective et il a appelé les pays à poursuivre le travail commun pour assurer un avenir sans génocides. Le thème choisi pour la commémoration cette année est « Tirer les leçons de l’histoire pour façonner un avenir radieux ».

Lors de la cérémonie mercredi soir au siège de l’ONU, des extraits de lettres d’orphelins, de veuves et de génocidaires emprisonnés ont été lus. Des bougies ont été allumées, il y a eu un concert et des discours.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...