Entrée en vigueur du cessez-le-feu en Syrie : l’ONU lance un ultime appel

Écouter /

En dépit des promesses de Damas de mettre en œuvre le plan de l’Emissaire international Kofi Annan à la date du 10 avril, et de ses assurances sur le début d’un retrait de ses troupes, l’armée syrienne bombardait mardi plusieurs localités.

De son côté Damas déclare avoir commencé à retirer ses troupes

Kofi Annan, l'Emissaire de l'ONU et de la Ligue arabe sur la Syrie réitère son appel à la cessation des violences d'ici jeudi. « Nous avons des informations selon lesquelles l'armée syrienne se retirerait de certains secteurs mais se déploierait parallèlement dans d'autres zones qui n'étaient pas jusqu'ici concernées par les opérations militaires», a-t-il déclaré.

Kofi Annan a estimé qu'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Il a tout de même rappelé fermement le régime Al-Assad à tenir ses engagements.

Kofi Annan est d’ailleurs arrivé en Turquie pour y visiter des camps de réfugiés syriens. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon avait lancé lundi 9 avril un dernier appel au régime syrien pour qu’il cesse ses attaques contre des civils, à quelques heures de l’expiration du délai pour qu’il retire ses troupes et ses armes lourdes des villes du pays.

Sur le terrain, au moins 17 personnes ont péri mardi en Syrie, dont six dans le bombardement de Homs (centre), a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), selon lequel aucun retrait militaire n’a été constaté le jour de l’entrée en vigueur du plan de paix de l’ONU.

(Mise en perspective de Maha Fayek, avec un extrait sonore de Kofi Annan, Émissaire spécial des Nations Unies et de la Ligues des États arabes sur la Syrie)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...