Doha : large débat à la CNUCED sur les moyens d'endiguer la crise

Écouter /

Mohamed Elkeiy, Chargé de la liaison au Bureau de la CNUCED à New York

A Doha, au Qatar, se tient depuis samedi et pour le reste de la semaine la treizième session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Si le constat de la crise économique et financière est facile à dresser, il est toutefois plus difficile d'atteindre un consensus sur les mesures à prescrire pour réduire les effets de cette crise et éviter qu'un scénario similaire ne se reproduise.

A la veille de la Conférence, le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi, avait estimé que l’ONU devait jouer un rôle plus important dans la gouvernance économique mondiale suite à la crise économique et financière. « Nous ne sommes pas encore sortis de la crise », avait déclaré Supachai Panitchpakdi lors d’un point presse en citant la décroissance, la récession et la pauvreté à travers le monde. Les gains réalisés par le système de commerce mondial ont en effet été perdus « en un instant » lors de la crise récente et la reprise est timide et fragile dans de nombreuses parties du monde, avait-il relevé.

La réunion ministérielle de la CNUCED, dont le thème est « la mondialisation centrée sur le développement : vers une croissance et un développement durable et inclusif », a lieu à un moment crucial où les dirigeants du monde vont devoir sortir le monde d’un cycle de crises financières.

La Conférence vise aussi à renforcer un environnement économique favorable à tous les niveaux à l´appui d´un développement équitable et durable; à intensifier toutes les formes de coopération et de partenariat pour le commerce et le développement, y compris Nord-Sud, Sud-Sud ainsi que la coopération triangulaire; à s´attaquer aux problèmes de développement, persistants et nouveaux, qui ont des incidences sur le commerce et le développement et sur les questions associées dans les domaines du financement, de la technologie, de l´investissement et du développement durable; et enfin à promouvoir l´investissement, le commerce, l´entreprenariat et les politiques de développement correspondantes pour stimuler une croissance économique soutenue dans la perspective d´un développement durable et équitable.

(Interview : Mohamed Elkeiy, Chargé de la liaison au Bureau de la CNUCED à New York; propos recueillis par Carlos Martinez, l'un des envoyés spéciaux de la Radio des Nations Unies à Doha)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...