Côte d'Ivoire : le Président Ouattara en tournée à l'ouest du pays

Écouter /

Alassane Ouattara, Président de la Côte d'Ivoire

Le Président de la Côte d'Ivoire est depuis samedi 21 avril en tournée dans plusieurs localités de l'ouest de la Cote d'Ivoire. Alassane Ouattara boucle sa tournée ce lundi 23 avril avec les étapes de Bangolo et Duékoué. C'est la première visite d'Alassane Ouattara à Duékoué, ville martyre de l`ouest du pays, qui fut le théâtre de tueries durant la crise politico-militaire de 2010-2011. Le chef de l`Etat porte un message de réconciliation au cours de sa visite de trois jours à l`intérieur du pays.

A Duékoué et dans la zone, les tensions restent fortes entre les Guéré, comptant de nombreux partisans de l`ex-président Laurent Gbagbo, et les autres communautés, largement pro-Ouattara, un an après la fin de la crise postélectorale. Quelque 3.000 personnes ont été tuées, dont un millier dans l`Ouest selon l`ONU, durant la crise qui s`est achevée par l`arrestation du président déchu le 11 avril 2011 après une guerre de deux semaines remportée par les ex-rebelles nordistes pro-Ouattara, rebaptisés alors Forces républicaines (FRCI).
Des centaines de personnes ont été tuées à Duékoué et dans ses environs fin mars 2011 à l`occasion de la prise de la ville par les FRCI au début de leur offensive sur Abidjan. Les forces pro-Ouattara ont été gravement mises en causes par les ONG internationales pour ces tueries. Le 14 mars, une équipe de la Cour pénale internationale (CPI) s`est rendue à Duékoué pour enquêter sur de possibles charniers, dont de nombreux témoins ont fait état. Les violences avaient fait fuir de nombreux habitants, et au plus fort de la crise la mission catholique de la cité comptait quelque 30.000 déplacés. Un camp proche de Duékoué accueille aujourd`hui encore environ 5.000 personnes. Duékoué, comme l`ensemble de cette région frontalière du Liberia et de la Guinée, est en proie depuis des années à des affrontements interethniques sur fond de conflits fonciers, et connaît encore des violences ponctuelles.

Dimanche 22 avril, pour la 2è journée, Alassane Ouattara s'est rendu tour à tour, à Toulepleu, Blolequin et Guiglo, ou il a continué d'échanger avec les populations avant d'appeler une nouvelle fois au dialogue, à la paix et à la réconciliation.

(Reportage: François Gombahi d'ONUCI FM)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...