Côte d'Ivoire : Hervé Ladsous rencontre la société civile et les autorités du pays

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix (au centre) à une réunion avec Bert Koenders (à gauche), Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a bouclé lundi 16 avril 2012 la seconde journée de sa visite en Côte d'Ivoire par une rencontre avec la société civile.

Arrivé dimanche par voie terrestre et accueilli à la frontière libérienne par Bert Koenders, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Hervé Ladsous a commencé son séjour par Touleupleu (650 kilomètres à l'ouest d'Abidjan). Dans cette ville frontalière, il a pu s'imprégner des réalités et apprécier le travail fait par l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et les acteurs humanitaires au profit des populations afin d'apporter des réponses aux nombreux défis qui restent encore dans la zone.

Hervé Ladsous et sa délégation ont eu des échanges avec les autorités locales, les populations de Touleupleu, notamment les anciens réfugiés du Libéria retournés dans leurs villages en Côte d'Ivoire. Les échanges que Ladsous a eus avec ses hôtes ont porté essentiellement sur la situation des refugiés ivoiriens au Libéria, la sécurité alimentaire, la sécurité des biens et des personnes et la poursuite de l'assistance des acteurs humanitaires aux populations en détresse. Le chef des opérations de maintien de la paix leur a réitéré le soutien de l'ONU dans la mesure de ses possibilités.

Les problèmes d'insécurité à la frontière poreuse entre la Côte d'Ivoire et le Libéria ont également été abordés. Sur ce point, le Secrétaire général adjoint a indiqué lundi, au sortir d'une rencontre à Abidjan avec le Premier ministre ivoirien, Jeannot Ahoussou Kouadio, que l'ONUCI allait travailler activement et de manière innovatrice avec la Mission des Nations unies au Libéria et les forces de défense et de sécurité des deux pays pour améliorer la situation sécuritaire dans la région ouest et dans les autres parties de la Côte d'Ivoire ainsi qu'à la frontière ivoiro-libérienne. Auparavant, Ladsous a été reçu par le Ministre d'Etat chargé des affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan.

Arrivé à la tête du département des opérations de maintien de la paix de l'ONU en octobre dernier, Hervé Ladsous en est à sa première visite en Côte d'Ivoire. A tous ses interlocuteurs il a réitéré la disponibilité de l'ONUCI de poursuivre son accompagnement et son assistance à ce pays pour l'aider à relever les défis auxquels il reste confronté après la fin de la crise postélectorale. Il s'agit, entre autres, du DDR [désarmement, démobilisation, réinsertion], de la réforme du secteur sécuritaire, de la réconciliation nationale et de la promotion du dialogue politique.

Mardi 17 avril, Ladsous devrait avoir des entretiens avec des partis politiques, notamment le Front populaire ivoirien (FPI) et le Congrès national de la résistance pour la démocratie (CNRD). Il est prévu qu'il rencontre également le Chef d'Etat-major des forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), le Général Soumaila Bakayoko, ainsi que les représentants de la Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union africaine (UA) et du Facilitateur du dialogue inter-ivoirien.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix ; propos recueillis par Bob Quenum d'ONUCI FM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...