Côte d'Ivoire : 7 personnes tuées dans l'attaque de « Sakré »

Écouter /

Sept personnes ont été tuées et plusieurs maisons incendiées mercredi 25 avril lors de l’attaque perpétrée par des hommes armés contre le village de Sakré situé à 25 km au sud de Taï dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

Arnaud Gnekpié, le sous-préfet de Zagné, qui assure l’intérim de la circonscription de Taï explique les circonstances de cet événement tragique. Selon lui, cette attaque est survenue juste après la visite du Président Alassane Ouattara dans l’Ouest, qui s’est déroulée du 21au 24 avril.

Selon des sources militaires dans la région, des hommes armés avaient attaqué notamment à la roquette le village de Sakré dans la nuit de mardi 24 avril à mercredi 25 avril. L’une de ces sources a accusé “des miliciens” favorables à l’ex-président Laurent Gbagbo et “basés au Liberia”. Cette opération a eu lieu dans la zone de la forêt de Taï, frontalière du Liberia, qui est l’une des régions du pays où règne la plus grande insécurité. Une vingtaine de personnes avaient été tuées en septembre 2011 lors d’une précédente attaque attribuée par les autorités à des “mercenaires libériens”.

(Extrait sonore : Arnaud Gnekpié, sous-préfet de Zagné, dans la circonscription de Taï, à l'Ouest de la Côte d'Ivoire ; propos recueillis par François Gombahi d'ONUCI FM)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...