Bénin : le pays demeure un pays d'origine et de destination migratoire

Écouter /

Le profil migratoire du Bénin récemment publié par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) montre une augmentation marquée du nombre de ressortissants béninois qui émigrent vers d'autres pays d'Afrique de l'Ouest.

 D'après le rapport, la croissance démographique, la pauvreté, le chômage, l'augmentation du coût de la vie, les conditions climatiques difficiles et le déclin des ressources naturelles continuent de pousser de nombreux Béninois à migrer des zones rurales vers les zones urbaines, à l'intérieur de la région et au-delà.

 Les données du Ministère chargé des relations avec les Béninois à l'étranger indiquent que près de 4,4 millions de personnes, soit près de la moitié de la population totale, ont émigré, dont une écrasante majorité vers les pays voisins.

 Les chiffres montrent que 98% d'entre eux vivent dans les pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), notamment au Nigéria (69%), en Côte-d'Ivoire (20%), au Sénégal (6,9%), au Niger (1,6%) et au Gabon (1%).

 Le rapport montre que seulement 0,7% du nombre total de migrants béninois se rendent en Europe, dont la France demeure la destination favorite (83,7%), suivie de l'Italie (7,7%) et de l'Allemagne (6,1%).

 D'importantes communautés béninoises sont également présentes aux États-Unis, au Canada, en Chine, aux Émirats arabes unis, au Qatar et au Japon.

En matière de niveau d'éducation des émigrants béninois, le rapport indique que 40% ont terminé l'école primaire, 11,4% ont achevé des études secondaires et 34,4% ont un diplôme d'études supérieures. En 2007, plus de 3 600 étudiants béninois étudiaient à l'étranger, principalement dans des universités françaises.

 Les flux de migration régionale vers le Bénin ont également augmenté, selon le profil migratoire. Les données du recensement de la population et des ménages de 2002 montrent que le nombre d'immigrants est passé de 78 000 en 1992 à 157 000 en 2002, soit une hausse de plus de 100% en 10 ans.

 Les communautés présentes au Bénin sont principalement originaires du Niger (34,8%), du Togo (22,1%), du Nigéria (20,5%) et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest (11,6%).

 Cette hausse soudaine peut être attribuée à la stabilité politique, à l'amélioration des activités économiques et à la porosité des frontières. Le profil montre que les immigrants sont essentiellement des travailleurs indépendants (40%) alors que 40 autres pourcent ne déclarent pas leur statut social ou professionnel.

 D'après le profil migratoire du Bénin, la migration contribue à réduire la pauvreté par le biais des rapatriements de fonds des travailleurs migrants. Les données officielles de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest montrent qu'entre 2000 et 2009, les transferts nets effectués par les migrants chaque année s'élevaient, en moyenne, à 28,9 millions de dollars, soit 2,4% du PIB du pays.

Le profil migratoire pour le Bénin, disponible en français, peut être téléchargé sur :

http://publications.iom.int/bookstore/free/Profil_Migratoire_Benin.pdf

(Interview : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...