UNESCO : nouvel Atlas mondial de l'égalité des genres dans l'éducation

Écouter /

Il y a vingt ans, une fille qui entrait à l'école pour la première fois en Afrique subsaharienne pouvait espérer bénéficier d'environ cinq années de scolarisation.

Aujourd'hui, elle peut espérer passer environ huit ans dans une salle de classe. Le garçon assis à côté d'elle, lui, bénéficie toujours d'un avantage et peut espérer recevoir 18 mois d'instruction supplémentaire.

Ce sont ces données que regroupe le nouvel Atlas mondial de l'égalité des genres dans l'éducation publié ce lundi par l'UNESCO pour marquer la Journée internationale de la femme.

L'atlas, disponible en version papier ou virtuelle, comprend plus de 120 cartes, graphiques et tableaux présentant un large éventail d'indicateurs ventilés par sexe. Il permet de visualiser les parcours éducatifs des garçons et des filles en termes d'accès, de participation et de progression, de l'enseignement primaire à l'enseignement supérieur.

Selon lui, même si les deux tiers des pays sont parvenus à mettre en place la parité entre les sexes dans le primaire, l'accès à l'enseignement secondaire continue à être un défi pour les filles, en particulier en Afrique subsaharienne et en Asie de l'Ouest. Cependant lorsqu'elles accèdent au secondaire, elles ont tendance à obtenir de meilleurs résultats que les garçons.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...