Tuberculose : malgré les remèdes, 200 enfants en meurent chaque jour

Écouter /

La tuberculose affectent plus de 500 millions d'enfants par an.

Chaque année, plus que 70.000 enfants meurent de tuberculose alors que des remèdes existent pour traiter cette maladie. C'est pourquoi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de porter l'attention sur la tuberculose en tant que maladie négligée chez les enfants de moins de 15 ans, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose mondiale, célébrée chaque 24 mars.

Selon l'OMS, la détection de la tuberculose chez ces enfants est plus difficile et celle-ci est souvent sous-diagnostiquée. Non seulement les enfants ont des formes de tuberculose qui ne sont pas faciles à détecter, mais les examens ne donnent pas les mêmes résultats et sont plus compliqués. Ainsi, les examens de crachats, qui sont fiables chez les adultes et largement utilisés, ne permettent de détecter que 10 a 15% des cas chez les enfants.

Aussi, l'Organisation constate un manque d'accès aux services de santé pour les enfants de moins de 15 ans. L’OMS observe aussi que les agents de santé sont mal préparés pour reconnaître les signes et les symptômes de la tuberculose dans cette tranche d'âge.

De plus, toujours selon l'OMS, les nourrissons et les jeunes enfants peuvent présenter des formes graves souvent mortelles de tuberculose telles que la méningite tuberculeuse, qui peut les laisser aveugles, sourds, paralysés ou handicapés mentaux.

Pour l'OMS, la tuberculose chez les enfants reste une épidémie cachée. L'Organisation recommande trois mesures clés pour améliorer les soins antituberculeux, à savoir examiner tous les enfants qui ont été exposés à la tuberculose en raison de la présence d'un malade dans leur entourage ; administrer un traitement préventif par l'isoniazide à tous les enfants exposés à la tuberculose mais qui ne sont pas malades ; et former tous les agents de santé qui s'occupent de femmes enceintes, de nourrissons et d'enfants afin de vérifier le risque tuberculeux des patients, les symptômes qu'ils présentent et les orienter vers un traitement préventif ou un traitement de la tuberculose si nécessaire.

(Interview : Docteur Mario Raviglione, Directeur du Département Halte à la tuberculose de l’Organisation mondiale de la Santé ; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

Écoutez la version intégrale de l'entrevue avec le Docteur Mario Raviglione Écouter /
Classé sous Fréquence santé, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...