Tchad : l'OIM aide les migrants en provenance du Nigéria

Écouter /

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a envoyé de l'aide par convoi routier à plus de 1000 migrants déplacés, la plupart d’entre eux des enfants non accompagnés, qui errent dans le village reculé de N’Gbouboua à l'Ouest de la région du Lac Tchad.

Ces migrants ont fui il y a trois semaines les villages de Dougouri, Folkine, Koyorom et Malfahtri, à l’Est du Nigeria, suite aux affrontements entre les militants islamistes du groupe Boko Haram et les forces armées nigérianes. L’OIM a récemment envoyé une équipe d’évaluation au village de N’Gbouboua et a trouvé des adultes et des mineurs non accompagnés qui n’ont pas accès à l’eau potable ou à l’assainissement. Les enfants survivent grâce à la mendicité.

L’ambassade des Etats-Unis au Tchad a accepté de fournir le financement pour le transport et l’assistance au regroupement familial. L’argent permettra également à l’OIM d'acheter des produits non alimentaires tels que des couvertures, du savon, des nattes, des seaux, des jerrycans, des kits d’hygiène, des brosses à dents ainsi que des médicaments pour les migrants.

L’OIM travaille actuellement avec le gouvernement du Tchad, le Comité international de la Croix-Rouge, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’UNICEF pour mobiliser l'aide aux migrants et l'expertise technique pour le regroupement familial.

L’OIM travaille également avec le Croissant-Rouge et la Croix-Rouge du Tchad pour établir l’identité des enfants et localiser leurs familles.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...