Syrie : le Conseil de sécurité appuie unanimement les propositions de Kofi Annan

Écouter /

Lyall Grant, Représentant permanent du Royaume Uni auprès des Nations Unies

Pour la première fois depuis huit mois, les quinze ont réussi ce mercredi à s'accorder pour envoyer un message «unanime» à la Syrie à travers une déclaration présidentielle, dans laquelle ils apportent leur plein appui à Kofi Annan, l'Envoyé spécial conjoint de la Ligue arabe et des Nations Unies, ainsi qu'à sa proposition préliminaire en six points.

Dans la déclaration lue ce matin par l'Ambassadeur britannique, Lyall Grant, le Conseil « exhorte le gouvernement et l’opposition syriens à œuvrer de bonne foi avec l’Envoyé à la recherche d’un règlement pacifique de la crise syrienne et à appliquer intégralement et immédiatement sa proposition préliminaire en six points ».

Le Conseil souscrit « sans réserve » à la proposition de Kofi Annan, qui appelle les autorités syriennes à s’engager à collaborer avec l’Envoyé spécial conjoint dans le cadre d’un processus politique ouvert, dirigé par les Syriens, de façon à répondre aux aspirations et préoccupations légitimes du peuple syrien ; à s’engager à cesser les combats ; à assurer l’acheminement de l’aide humanitaire en temps voulu dans toutes les zones touchées par les combats ; à accélérer et multiplier les mesures d’élargissement de personnes arbitrairement détenues ; à assurer aux journalistes la liberté de circulation dans tout le pays ; à respecter la liberté d’association et le droit de manifester pacifiquement.

Les quinze appuient pleinement les efforts de Kofi Annan, notamment pour « faciliter la transition politique dirigée par les syriens vers un régime politique démocratique pluraliste. »

Le Conseil s'est déclaré « extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation en Syrie, qui a entraîné une grave crise des droits de l’homme et une situation humanitaire désastreuse. Il est profondément attristé par le décès de milliers de personnes dans le pays. »,

Suite à la déclaration plusieurs membres du Conseil ont réaffirmé leur appui à la déclaration présidentielle devant la presse, à l’instar du Royaume Uni, de l'Allemagne et du Maroc. La France, s'est réjouie de ce « premier petit pas dans la bonne direction ». Enfin, la Russie a elle aussi fermement appuyé la déclaration, qui, aux dires de son Représentant, correspond à la position adoptée par Moscou dès le début de la crise.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Déclaration du Maroc devant la presse suite à la déclaration Présidentielle appuyant l'Envoyé spécial pour la Syrie Écouter / Déclaration de la France devant la presse suite à la déclaration Présidentielle appuyant l'Envoyé spécial pour la Syrie Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...