Soudan et Soudan du Sud : les Nations Unies haussent le ton

Écouter /

Des réfugiés soudanais de l'État du Nil Bleu font la queue pour obtenir de l'eau dans un camp de déplacés (Photo: UNHCR/V. Tan)

Les Nations Unies sont très préoccupées par les affrontements militaires à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud et appellent les deux gouvernements à respecter et mettre en œuvre l’accord qu’ils ont conclu sur la sécurité et la surveillance de la frontière et sur la zone disputée d’Abyei.

Après Ban Ki-moon, les membres du Conseil de sécurité se sont dit profondément préoccupés par les affrontements militaires qui menacent de précipiter une reprise du conflit entre les deux pays, d'aggraver la situation humanitaire, et de faire de nouvelles victimes civiles.

Les 15 ont demandé aux deux pays de faire preuve de retenue maximale et de maintenir le dialogue afin de résoudre pacifiquement les questions qui alimentent la méfiance, y compris le partage des ressources pétrolières.

Selon la presse, les forces armées des deux pays se seraient affrontées lundi près de la frontière qui les sépare et le Président soudanais, Omar Al-Bachir, aurait annulé une rencontre avec son homologue du Soudan du Sud, Salva Kiir, prévue pour le 3 avril.

Devant la presse à New York, l'ambassadeur du Soudan aux Nations Unies a nié en bloc toute implication de son pays dans des attaques ou bombardements de sites d'or noir au Soudan du Sud; imputant tout acte d'hostilité à ce dernier. L'ambassadeur du Soudan du Sud n'a fait pour sa part aucune apparition devant la presse.

Mise en perspective de Maha Fayek

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...