Rio +20 : France Libertés se bat pour le maintien du droit de tous à l'eau dans le document final

Écouter /

Tout au long d'une semaine, un nouveau round de négociations sur le document final de Rio +20 a eu lieu au Siège des Nations Unies à New York.

Les pays ont présenté des observations supplémentaires depuis le premier round de négociations pour le document final de Rio +20 qui a débuté en Janvier.

Le “projet zéro” en vue d'un document final, intitulé «L’avenir que nous voulons» est basé sur plus de 6000 pages de communications des États membres de l’ONU.

États membres, société civile, entreprises, représentants de la société civile, ainsi que le groupe de haut niveau sur la durabilité ont fait plusieurs recommandations visant à améliorer le document final.

Les écarts se sont pourtant creusés entre d'un côté, le groupe de haut niveau sur la durabilité et certains pays développés qui souhaitent s'orienter vers une «nouvelle économie politique» qui devrait changer la façon dont le monde mesure le progrès économique pour y inclure les dimensions sociales et environnementales et de l'autre, les ONG qui mettent l'accent premier sur les acquis sociaux environnementaux et les droits humains, notamment l'accès à l'eau pour tous.

L'Organisation France Libertés fait partie de ceux qui luttent pour maintenir les clauses sur l'accès de tous à l'eau dans le document final.

(André Abreu, Représentant de France Libertés ; propos recueillis par Maha Fayek)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...