ONU : la lutte contre la faim dépend de la gestion de l’eau

Écouter /

Robinet d'eau potable à Bonsaaso au Ghana. Photo: Images Millennium Promise

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a déclaré ce jeudi a l'occasion de la journée mondiale de l'eau que pour nourrir en quantité suffisante une population mondiale en forte expansion, la communauté internationale devra veiller à utiliser durablement notre “ressource limitée la plus précieuse”, l’eau.

Selon l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation, la FAO, il faut aujourd'hui nourrir sept milliards de personnes à travers le monde et probablement deux milliards de plus d'ici 2050.

La FAO souligne à l'occasion de la Journée mondial de l'eau que la population mondiale consomme de 2 à 4 litres d'eau par jour, dont la majeure partie est toutefois contenue dans les aliments que nous mangeons.

La production d'un kilo de bœuf, par exemple, requiert 15 000 litres d'eau tandis que celle d'un kilo de blé exige 1 500 litres. À toutes les étapes de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur, des actions peuvent être menées pour économiser l'eau et assurer la sécurité alimentaire de tous. Consommer des produits moins exigeants en eau; limiter le gaspillage alimentaire; produire plus d'aliments avec moins d'eau et adopter un régime alimentaire plus sain, figurent au rang des solutions proposées.

La Fao estime qu'il convient d'utiliser l'eau pas l’eau de façon plus avisée dans l’agriculture pour être notamment en mesure d'élimier la faim.

(Mise en perspective de Cristina Silveiro.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...