Nord-Kivu: les habitants de 10 villages fuient l'insécurité à Walikale

Écouter /

population fuyant les FDLR

Les habitants de dix des treize villages du groupement Waloa-Yungu, territoire de Walikale (Nord-Kivu), ont fui les affrontements armés qui opposent par intermittence, depuis novembre dernier, la milice dénommée Forces de défense congolaise(FDC) aux rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Quelques habitants ont abandonné leurs maisons pour aller chercher protection autour de la base des casques bleus de la Monusco où ils ont installé leurs penates.

Les populations déplacées sollicitent l'implication des autorités pour le retour de la paix dans cette partie de la province.

«A l'origine de cette insécurité, ce sont des FDLR. Toute la population est en déplacement suite à ce climat d'insécurité. Il n'y a pas d'accès aux champs, pas d'écoles, pas de médicaments. Si vous voyez la moitié de cette population ici, c'est grâce à la Monusco», déclare un chef local.

Ces populations ont demandé à la représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l'Onu en RDC, chargée des droits de l'homme, Leïla Zerrougui de s'impliquer pour le retour de la paix. Leïla Zerrougui était en visite samedi dernier dans la contrée,

Elle s'est dite préoccupée par la situation d'insécurité:

« Il y a de problèmes de fond sérieux qu'il faut résoudre. Particulièrement, celui des groupes armés avec des milices qui commettent des exactions sur la population… La Monusco doit faire sa part de chose, le gouvernement aussi».

(Mise en perspective: Denise Lukesso, Radio Okapi)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...