Malnutrition : le plaidoyer de John Ging pour le Sahel

Écouter /

John Ging, le directeur de la division de la coordination de l'aide humanitaire de l'ONU

La situation humanitaire dans la région du Sahel continue de se dégrader de façon alarmante malgré les efforts louables des gouvernements de la région et des agences d’aide humanitaire.

Tel est le constat de John Ging, Directeur des opérations du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Il rentre d'une mission effectuée au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie.

Selon lui, plus de 15 millions de personnes seraient directement affectées par la crise alimentaire qui ne cesse d’empirer à cause de la sécheresse, des affrontements et de l’insécurité. Quelques 100.000 personnes du Mali se sont réfugiées dans les pays voisins et des dizaines de milliers de travailleurs immigrés maliens sont rentrés de Libye et de Côte d’Ivoire, ce qui a mis un terme aux transferts de fonds vers les familles restées au pays, et qui représentait souvent un moyen de survie pour ces familles.

John Ging rappelle que les humanitaires dans la région sont engagés dans une course contre la montre dans un des climats les plus durs de la planète.

Plus de 200.000 enfants sont morts de malnutrition l’année dernière et plus d’un million sont en danger de mort actuellement à cause d’une malnutrition aigüe qui peut empirer à moins que le plan d’intervention des Nations Unies ne soit financé de façon adéquate.

Mise en perspective de Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...