CPI : peine minimale de trente ans de prison requise contre Thomas Lubanga

Écouter /

Luis Moreno-Ocampo, Procureur de la CPI (UN Photo JC McIlwaine)

Luis Moreno Ocampo, le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi, à La Haye, qu’il demanderait “une peine proche du maximum” à l’encontre du Congolais Thomas Lubanga. L'ancien chef des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) a été reconnu coupable mercredi par la CPI de crimes de guerre, pour avoir utilisé des enfants-soldats lors de la guerre civile en Ituri. Il encourt au moins une peine de prison de trente ans selon le Procureur, qui vise la condamnation à vie.

Le procureur a par ailleurs annoncé qu’il souhait que Bosco Ntaganda, le co-accusé de Thomas Lubanga, en fuite et qui fait l’objet depuis 2006 d’un mandat d’arrêt pour les mêmes crimes d’enrôlement d’enfants soldats, soit également poursuivi pour viols et meurtres.

Les juges de la CPI, qui rendait mercredi son premier jugement, fixeront ultérieurement la peine de Thomas Lubanga, écroué à La Haye depuis 2006. Son procès, le premier à s’ouvrir devant la CPI le 26 janvier 2009, s’était achevé le 26 août 2011.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...