Consolidation de la paix : le Conseil de sécurité examine la contribution des opérations de maintien de la paix

Écouter /

Susana Malcorra, Secrétaire générale adjointe à l'appui aux missions

Le Conseil de sécurité a entendu ce lundi les exposés du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Hervé Ladsous, et de la Secrétaire générale adjointe à l'appui aux missions, Susana Malcorra, sur le rôle des Casques bleus dans le maintien et la consolidation de la paix.

Ces exposés ont entre autres mis l'accent sur les stratégies de transition à la fin des missions, sur l'importance des partenariats, et sur les importantes contributions des missions à la consolidation d'une paix durable.

Les chefs du maintien de la paix onusien ont tous deux jugé important que les pays hôtes des missions de maintien de la paix s'approprient le processus de consolidation de la paix et de sortie de conflit pour que celui-ci réussisse. Ils ont aussi souligné l'apport économique des missions qui peuvent jouer un rôle dans la revitalisation du tissu économique.

A cet égard Susana Malcorra a donné un exemple concret mis en œuvre par la Mission des Nations Unies aux Libéria (MINUL), notamment une série de projets de réparation de routes offrant de l'emploi à court terme, en faisant appel à une forte main d'œuvre. Concentrés autour des communautés vulnérables vivant dans les zones frontalières ou celles proches de ressources naturelles convoitées, ces projets aurait créé plus de 75.000 emplois, et permis d'injecter presque six millions de dollars dans les économies locales, intégrant de nombreuses composantes des communautés notamment les ex-combattants, les rapatriés, et les femmes.

L'impact de ces projets a été évalué par une entité indépendante, qui a conclu que les conditions de sécurité se sont améliorées pour les populations le long des routes grâce aux véritables possibilités d'emploi ainsi offertes. L’étude a aussi montré que les revenus ont servi à rembourser des dettes, à financer de petites entreprises ou ont été réservés à des dépenses à moyen et long terme dans le domaine de l'éducation et du logement. Pour Susana Malcorra, le projet a servi à “construire la paix. »

(Extrait sonore : Susana Malcorra, Secrétaire générale adjointe à l'appui aux missions; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...