Conseil des droits de l'homme : situation des droits humains toujours préoccupante en RDC

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme a examiné, ce mercredi à Genève, les rapports préparés par le Secrétaire général et le Haut-Commissariat concernant la République démocratique du Congo. La Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme a indiqué que la situation des droits de l'homme dans ce pays a été préoccupante, y compris pendant et après la période électorale. « On a recensé à cette occasion 446 violations des droits de l'homme, au moins 27 personnes ayant en outre été tuées en décembre à Kinshasa par les forces de sécurité congolaises », a souligné Kyung-Wha Kang.

Haut-Commissaire adjointe s'est également inquiétée de la situation des journalistes qui s'est encore détériorée dans un contexte très volatil. Aussi, les violences sexuelles – notamment des viols de femmes, de filles et d'hommes par des soldats des forces armées et par des membres de groupes armés – se poursuivent. « Malgré les poursuites engagées contre certains officiers, le problème de l'impunité de responsables haut placés de ces crimes demeure entier », fait remarquer Kyung-Wha Kang. Le Haut-Commissariat est également préoccupé par les violations des droits de l'homme commises dans les lieux de détention et par les arrestations arbitraires de civils, y compris pour des motifs politiques.

Mais la République démocratique du Congo ne fait pas la même description de la situation et insiste sur l'amélioration constante des droits de l'homme. Selon le Chargé d'affaire de la Mission permanente de la RDC à Genève, Kinshasa réfute les allégations d'arrestations et de détentions arbitraires.

En outre Sébastien Mutomb Mujing a indiqué que les infrastructures carcérales allaient faire l'objet d'une vaste réhabilitation.

Il a par ailleurs invité la communauté internationale «à mettre fin à la présence des groupes armés étrangers qui sèment la mort et la désolation» dans l'Est de la République démocratique du Congo. Le représentant a également relevé que le rapport ne développait pas suffisamment la question de l'assistance technique qui devrait être accordée à la République démocratique du Congo.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo, avec un extrait sonore de Sébastien Mutomb Mujing, Chargé d'affgaires de la Mission permanente de la RDC auprès de l'ONU à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...