Tchad : l'UNICEF préoccupé par la crise alimentaire

Écouter /

Une crèche financée par l'UNICEF à N'Djamena, au Tchad (Photo UNICEF Esteve)

On a beaucoup parlé de la famine dans la Corne de l'Afrique l'an dernier. C'est maintenant au tour de la région du Sahel de connaître une crise alimentaire et nutritionnelle. Le Tchad est l'un des pays touchés dans cette région. L'UNICEF, est en alerte car on s'attend à ce que la situation, qui est déjà précaire, se dégrade à compter du mois d'avril, jusqu'en octobre prochain.

L’UNICEF a récemment bénéficié d’une allocation du Fonds central des Nations Unies pour les interventions d’urgence (CERF), à hauteur de 2,2 millions de dollars, qui a permis d’offrir des soins thérapeutiques pour 45 000 enfants tchadiens souffrant de malnutrition aigüe en 2011. On prévoit par contre que parmi les 1,1 million d’enfants âgés de moins de 5 ans vivant dans la bande sahélienne du Tchad, 127 000  seront affectés par la malnutrition aigüe en 2012. Il sera impératif que ces enfants puissent recevoir eux aussi des traitement thérapeutiques afin de rester en vie, estime l’UNICEF.

Cinq pays du Sahel, soit le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger, ont déclaré une situation d'urgence et ont appelé à l'aide internationale. Dans le Sahel, la soi-disant « saison de la faim » démarre normalement à partir de mai/juin mais, cette année, en raison de mauvaises récoltes en 2011 et de la sécheresse qui sévit dans la région, la crise alimentaire risque de commencer « dans les prochaines semaines », a mis en garde il y a une semaine la Commission européenne.

La Sous Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, Catherine Bragg, a averti que, dans la région du Sahel, la sécheresse combinée à la pauvreté, à la hausse du prix des céréales, à la dégradation de l'environnement et au sous-développement menaçait de faire surgir une nouvelle crise alimentaire et nutritionnelle.

« Dix millions de personnes, dont 5,4 millions au Niger, ont déjà du mal à se nourrir, et plus d'un million d'enfants risquent de souffrir de malnutrition aigüe contre 300 000 l'année dernière », a dit Catherine Bragg qui a effectué récemment une visite à Dakar où elle a évalué les préparatifs et la mise en œuvre de la Stratégie régionale de l'ONU pour le Sahel.

(Extrait sonore : Bruno Maes, représentant de l'UNICEF au Tchad ; propos recueillis par Frédéric Choinière)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...