Tara : un brise-glace à voile au service de la science et de l'environnement

Écouter /

Le bateau de recherche scientifique Tara à New York.

Si vous êtes à New York, cette semaine, vous pourrez y voir une goélette amarrée à la North Cove Marina de Battery Park, avec sa coque d'aluminium, ses voiles blanches et le nom «Tara» peint en blanc sur sa proue orange.

Tara est un vaisseau de recherche scientifique français, dont l'équipage participera à la Conférence de Rio+20 en juin prochain. Depuis trois ans Tara parcourt les océans du monde pour en étudier la biodiversité en relevant des échantillons de micro-organismes, allant des virus, en passant par les planctons jusqu'aux larves de poissons. A ce jour plus de 22 000 échantillons ont été collectés. Ils devraient permettre à la communauté scientifique d'établir un seuil de connaissances afin de mieux comprendre les écosystèmes des océans.

L'étude des écosystèmes des océans est d'autant plus important que les planctons qui y vivent sont responsables de la moitié de la production d'oxygène de notre planète.

La styliste française Agnès Troublé plus connue sous le nom d’Agnès b. et son fils sont à l'origine de ce projet et en sont les principaux sponsors. Ils se trouvaient au Siège des Nations Unies ce jeudi pour donner une conférence de presse sur le Tara et son expédition. « Agnès b » a accordé une interview à la Radio des Nations Unies.

(Interview : Agnès Troublé aka « Agnès b. » ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...