Syrie : l'ONU déçue du refus des autorités de rencontrer Valerie Amos

Écouter /

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires des Nations Unies, Valérie Amos, a exprimé mercredi sa déception au sujet du refus des autorités syriennes de la rencontrer pour discuter de la situation humanitaire en Syrie et pour obtenir un accès aux personnes affectées par la violence et qui ont besoin d’aide.

La situation humanitaire se dégrade rapidement en Syrie, avec un besoin croissant d’assistance médicale, de nourriture et d’autres fournitures de base, et un meilleur accès pour pouvoir atteindre ceux qui ont besoin d’aide de toute urgence.

« Je soutiens l’appel du CICR (Comité international de la Croix-Rouge) pour une trêve quotidienne afin de permettre aux organisations humanitaires d’évacuer les blessés et de distribuer de la nourriture et des médicaments », a dit Mme Amos dans une déclaration à la presse.

« Chaque jour où nous sommes incapables d’atteindre les gens, surtout dans les villes où les combats font rage, cela rallonge leur souffrance », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon devrait rencontrer mercredi son prédécesseur Kofi Annan en fin d’après midi au siège de l’ONU à New York. Les deux hommes devraient discuter de la mission confiée à M. Annan, qui a été nommé Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des Etats arabes pour la crise syrienne.

En tant qu’Envoyé spécial conjoint, M. Annan représentera les Secrétaires généraux des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la crise syrienne. Il offrira les bons offices des deux organisations en vue de mettre fin à la violence et aux violations des droits de l’homme, et de promouvoir un règlement pacifique de la crise syrienne.

M. Annan mènera des consultations et engagera des discussions avec les interlocuteurs concernés à la fois en Syrie et en dehors du pays en vue de faire cesser la violence et de résoudre la crise humanitaire, et pour faciliter, par des moyens pacifiques, un règlement politique inclusif par les Syriens eux-mêmes.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...