Syrie : Ban Ki-moon salue les efforts de la Ligue arabe pour arrêter la violence

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué dimanche les efforts répétés de la Ligue des Etats arabes pour faire cesser la violence en Syrie et pour trouver une solution pacifique à la crise qui réponde aux aspirations démocratiques et légitimes du peuple syrien.

« Les Nations Unies restent en contact étroit avec la Ligue des Etats arabes et le Secrétaire général a parlé ce dimanche avec le Secrétaire général de la Ligue, Nabil El Araby, pour discuter des derniers développements en Syrie et de la résolution adoptée par le Conseil des ministres de la Ligue au Caire », a dit le porte-parole de Ban Ki-moon dans une déclaration publiée dimanche.

« A cet égard, le Secrétaire général a souligné que c'était au Conseil de sécurité d'examiner la demande de la Ligue et qu'il resterait en contact étroit avec les Etats membres alors qu'ils prennent en compte cette demande », a-t-il ajouté.

Selon la presse, dans une résolution adoptée ce weekend, la Ligue des Etats arabes a appelé l’ONU à envoyer des casques bleus en Syrie et a préconisé un renforcement des sanctions économiques.

Cette demande de la Ligue des Etats arabes intervient alors que le 4 février, la Chine et la Russie, membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, ont mis leur veto à un projet de résolution appelant à mettre fin à la répression en Syrie.

Selon son porte-parole, Ban Ki-moon est très préoccupé « par l'escalade de violence, le nombre croissant de pertes en vie humaine et la détérioration de la situation humanitaire, notamment dans la ville de Homs, qui continue d'être assiégée et dont les quartiers civils sont bombardés depuis samedi dernier. » « La violence doit cesser. Le Secrétaire général appelle une fois encore le gouvernement syrien à respecter le droit international et à mettre fin immédiatement au bombardement et à l'usage de la force contre les civils », a dit son porte-parole.

Il a précisé que Ban Ki-moon continuait d'être en contact avec les dirigeants internationaux concernant la Syrie. Il a parlé au cours du weekend avec le Ministre turc des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, de la situation humanitaire et d'autres questions.

« Les Nations Unies feront tout leur possible pour aider ceux qui sont dans le besoin. Le Secrétaire général appelle toutes les parties à autoriser un accès sans entrave aux partenaires humanitaires afin qu'ils puissent évaluer et répondre à la situation. Il exhorte tout le monde en Syrie et au sein de la communauté internationale à faire le maximum d'efforts pour aider à stopper la violence et à apporter une solution pacifique à la crise », a souligné le porte-parole.

Vendredi, le Secrétaire général a condamné une attaque à la bombe perpétrée dans la ville d'Alep contre les bureaux nationaux de la sécurité et qui a tué et blessé de très nombreuses personnes.

« Il exprime sa sympathie et présente ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu'au gouvernement et au peuple syriens. Le Secrétaire général réitère que toute violence est inacceptable et doit cesser immédiatement de quelque partie qu'elle soit », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général se dit, une nouvelle fois, fermement convaincu que la crise en Syrie ne peut être réglée que par une solution politique globale et pacifique qui tienne compte des aspirations du peuple syrien et garantisse le plein respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales », a-t-il ajouté.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...