Syrie : Ban Ki-Moon exhorte Damas à cesser de tuer ses citoyens

Écouter /

Poursuivant son voyage en Autriche, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré que Damas “doit d’abord arrêter de tuer ses propres citoyens”, avant d’engager un référendum constitutionnel. De son côté, “l’opposition doit aussi mettre un terme aux violences”.

Au cours d’une conférence de presse donnée à Vienne, à l’issue d’un entretien avec le chef de l’Etat autrichien, Heinz Fischer, Ban Ki-moon a exhorté le régime de Bachar Al Assad à arrêter les violences et l’effusion de sang. Il a relevé que les forces gouvernementales s’en prenaient “tant aux hommes, aux femmes, qu’aux enfants”.

Le 13 février dernier, devant l'Assemblée générale réunie à New York, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Navi Pillay, avait estimé que “la nature et l’étendue des exactions perpétrées par les forces syriennes indiquent que des crimes contre l’humanité ont vraisemblablement été commis”.

A côté d’un cessez-le-feu, l’autre priorité de l’ONU est l’aide humanitaire, le Bureau de la coordination des Nations Unies pour les affaires humanitaires (OCHA) prépare “un plan d’accès” pour les populations civiles, a indiqué Ban Ki-moon.

Dans l’après-midi, le Secrétaire général doit rencontrer à Vienne le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

“Le plus nous débattrons, le plus de gens seront tués”, a souligné Ban Ki-moon dans la perspective ce jeudi soir du vote par l’Assemblée générale de l’ONU sur une résolution concernant la Syrie.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...