Soudan: l'OIM demande le report du délai du transfèrement des Sud Soudanais

Écouter /

Famille sud soudanaise

Le Soudan et le Soudan du Sud ont signé dimanche 12 février un accord mettant en place une coopération pour le transfèrement vers Juba des Sud Soudanais vivant au Soudan. Plus de 500.000 Sud Soudanais doivent donc choisir de rentrer à Juba ou rester à Khartoum. Pour le moment, plus de 120 000 Sud Soudanais se sont déjà enregistrés auprès du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés et prêts pour le retour dans leur pays.

Cet accord prévoit que le rapatriement des Sud Soudanais doit se faire avant le 8 avril prochain. Mais pour les Nations Unies et l'Organisation internationale pour les migrations ce délai est difficile à respecter.

A cet égard, l'OIM note que rapatrier plus de 120 000 personnes avant le 8 avril, est « quasiment une mission impossible ».

Selon le porte-parole de l'OIM, c'est extrêmement court comme délai. « Il faut repousser cette date », avertit Jean-Philippe Chauzy qui fait remarquer que « toutes les organisations humanitaires auront d'énormes difficultés à effectuer ces rapatriements ».

L'accord prévoit que ces opérations se feront par voie terrestre, aérienne et fluviale. En 2011, l'OIM a aidé quelque 23 000 Sud soudanais à rentrer dans leur pays.

Le conflit entre le Soudan et le Soudan du Sud dans les zones frontalières et le faible réseau de transport commercial rendent difficiles le retour au Sud Soudan sans aide de la part des deux gouvernements ou de la communauté internationale.

L’OIM emprunte principalement les voies fluviales depuis le poste d’escale de Kosti, un camp où plus de 11 000 Sud soudanais attendent toujours un moyen de transport vers le sud. L’OIM aide également à rapatrier les individus en train depuis les points de départ à Khartoum. Le transport aérien est restreint aux personnes vulnérables jugées inaptes à effectuer le périple en train ou en bateau, qui peut prendre jusqu’à deux semaines dans les deux cas.

Depuis que le Sud Soudan a déclaré son indépendance en 2011, plus de 350 000 Sud soudanais vivant au nord sont rentrés au Soudan du Sud spontanément ou avec l’aide des gouvernements et de la communauté internationale.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...