Somalie : le HCR préoccupé par le regain de violence à Afgooye

Écouter /

Le HCR est vivement préoccupé par l'impact des récents combats à l'extérieur de Mogadiscio sur le couloir humanitaire à Afgooye où se trouvent près de 410 000 personnes déplacées.

De récents rapports indiquent que des milliers de personnes ont fui leurs campements temporaires installés dans ce couloir.  Le HCR et les autres organismes humanitaires préviennent que les escalades de la violence pourraient conduire des dizaines de milliers de personnes déplacées à rejoindre Mogadiscio, ce qui risque d'aggraver la situation déjà fragile dans la capitale somalienne.

Au cours des deux dernières semaines, plus de 7200 Somaliens ont fui Afgooye, dont près de 5 200 personnes ces trois derniers jours quand les combats ont repris mardi dernier.

Le corridor d’Afgooye est une bande de terre d’une quarantaine de kilomètres de long parsemée de maisons délabrées au nord-ouest de la capitale Mogadiscio. Ces milliers de déplacés reviennent à Mogadiscio par crainte de combats dans le corridor d’Afgooye.

Face à ce regain de tension, le HCR exhorte les différents groupes armés à faire de la protection des civils une priorité.

Poussés par les intenses combats opposant ces dernières années les troupes du gouvernement de transition somalien (TFG) aux shebab, de nombreux habitants de Mogadiscio avaient fui vers la zone d’Afgooye, qui selon l’ONU accueille le plus grand camp de déplacés au monde.

Plus de 955 000 Somaliens vivent comme réfugiés dans les pays voisins de la Somalie – principalement au Kenya (520 000), au Yémen (203 000) et en Ethiopie (186 000). Un tiers d’entre eux a fui la Somalie au cours de l’année 2011. En outre, 1,3 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la Somalie.

(Extrait sonore : Andrej Mahecic, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...