ONU/concert : Angélique Kidjo prête sa voix à la lutte contre la mutilation génitale

Écouter /

Angélique Kidjo a donné un concert au Siège des Nations Unies à New York dédié à la lutte contre la mutilation génitale féminine

Mardi soir Angélique Kidjo a donné un concert au Siège des Nations Unies à New York dédié à la lutte contre la mutilation génitale féminine, et destiné notamment à obtenir l'adhésion de l'Assemblée générale en faveur d'une résolution bannissant cette pratique à travers le monde.

Le projet de résolution est parrainé par l'Union Africaine et l'Italie, qui souhaite voir son adoption par consensus prochainement et qui a décidé d'organiser un concert avec la chanteuse béninoise qui use de toute son énergie afin de mobiliser la communauté internationale à cette cause.

En se prononçant contre la pratique traditionnelle mais nocive qu'est la mutilation génitale féminine lors du concert, Angélique Kidjo a cité l'exemple de son père, homme africain, qui a su la préserver de traditions qui allaient à l'encontre de son bien-être, et ce, malgré la critique des autres. Elle a ensuite dédicacé la chanson « Petite fleure » qu'il lui a chantée tout au long de sa vie, aux jeunes filles et femmes du monde victimes de l'excision.

Parmi les membres de l'audience se trouvait Nafissatou Diop, Coordonnatrice du Programme commun FNUAP-programme de l'UNICEF sur les mutilations génitales féminines. Elle s'est réjouie du concert et des propos de la chanteuse.

Selon les agences onusiennes, chaque année plus de trois millions de filles et de femmes subissent une mutilation génitale féminine, ses effets nocifs avérés et selon les estimations, entre 100 et 140 millions de femmes auraient été victimes de ce fléeau.

(Extraits sonores : Angélique Kidjo, chanteuse et Ambassadrice de bonne volonté de l'ONU ; Nafissatou Diop, Coordonnatrice du Programme commun FNUAP-UNICEF sur les mutilations génitales féminines ; Cesare Ragaglini, Représentant permanent de l'Italie auprès des Nations Unies ; propos recueillis par Cristina Silveiro.)

Cesare Ragaglini, Représentant permanent de l'Italie auprès des Nations Unies, revient sur l'importance de la Résolution contre la mutilation féminine génitale. Écouter / Écouter /
Classé sous Femmes et enfants, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...